Vous êtes ici

Un sinistre ? Ayez les bons réflexes !

Que le véhicule soit volé ou accidenté, le conducteur comme le gestionnaires de parc se doivent de réagir au mieux et le plus rapidement possible ! Comment procéder suite à un sinistre et qui contacter pour une prise en charge optimale ?

 

Gestionnaire de parc : comment réagir face à un sinistre ?

Véhicule volé ? Véhicule accidenté et irréparable ? Comment le responsable de flotte automobile doit-il réagir en cas de sinistre ? Quelle est la bonne attitude à adopter vis-à-vis du conducteur ? Qui contacter pour une prise en charge rapide et optimale ? En plus de faire preuve de réactivité, le gestionnaire de parc doit encourager la prévention au sein de l’entreprise !

 

Qu’est-ce qu’un sinistre automobile ?

D’après le code des assurances, et plus précisément l’article L251-2, « constitue un sinistre, […] tout dommage ou ensemble de dommages causés à des tiers (et/ou sur soi), engageant la responsabilité de l’assuré, résultant d’un fait dommageable ou d’un ensemble de faits dommageables ayant la même cause technique, imputable aux activités de l’assuré garanties par le contrat, et ayant donné lieu à une ou plusieurs réclamations. ».

Pour les assurances, le sinistre est un événement pouvant déboucher sur une prise en charge prévue dans le contrat d’assurance automobile.

 

Que faire en cas de sinistre ? Que prévoit Fleet Solutions Volkswagen Group ?

En cas de sinistre, lorsque l’assurance automobile a été souscrite, le gestionnaire de flotte automobile joue le rôle d’interlocuteur auprès du conducteur pour que toutes les démarches administratives soient effectuées rapidement et correctement. Le but est de limiter le temps d’immobilisation des véhicules sinistrés pour respecter les délais en vigueur, maintenir un parc en bon état et donc maîtriser les frais de restitution.

Comment le conducteur doit-il réagir face à un sinistre ? Aux gestionnaires de flotte d’informer les collaborateurs sur la bonne attitude à adopter :

  1. Etablir un constat avec la personne impliquée dans l’accident tout en indiquant les circonstances et les responsabilités de chacun. Il est indispensable de signaler les désaccords dans la partie « observations »
  2. Contacter Europ Assistance au 01 41 85 85 85 en cas d’urgence  

Une fois le constat établi, l’entreprise doit transmettre la déclaration dans un délai de 5 jours à l’assureur*. En cas de vol du véhicule, la déclaration doit être envoyée dans un délai de 2 jours.

*Numéro de téléphone : 04.44.79.63.83.

Adresse mail : sinistres.vwgfs@diot.com

 

Limiter le nombre de sinistres grâce à la prévention au sein de l’entreprise

La prévention du risque routier doit être une priorité pour chaque entreprise. En plus d’informer les salariés sur la conduite à suivre en cas de sinistre, il est nécessaire d’insister sur la prévention. Pourquoi ? Bon nombre de sinistres sont liés à la façon de conduire, au comportement du conducteur !

Quelles actions mettre en place ?

  • Organiser des rappels réguliers sur la sécurité au volant : respect des limitations de vitesse, entretien irréprochable du véhicule, risques liés à l’utilisation du téléphone au volant ou à l’alcoolémie, etc.
  • Former les salariés grâce à des ateliers sur simulateur de conduite. L’objectif ? Sensibiliser aux risques routiers (respect des intervalles de sécurité, compréhension de la sécurité active et passive du véhicule, etc.).
  • Organiser un suivi post-accident : lorsqu’un collaborateur est impliqué dans un accident de la route, un suivi est vivement conseillé. Proposer des entretiens avec des professionnels de la route pour responsabiliser les conducteurs, proposer des entretiens avec un(e) psychologue pour évaluer le traumatisme et libérer la parole, etc.